Actualité

 


 Jean de la Fontaine toujours pertinent

La cour d’honneur du château de Charnes, mise gracieusement à la disposition d’Ivan Toulouse et Anne Gouraud par
Xavier et Christine de Froment, était très copieusement garnie (on y a reconnu Jean-Paul Dufrègne député, Marie-Françoise Lacarin,
conseillère départementale ou Philippe Prugneau, maire de Marigny) au moment des trois coups du spectacle « Ineffable La Fontaine »
mis plus particulièrement en avant cette année du quatrième centenaire de la naissance du célèbre fabuliste. Une trentaine de fables,
que les spectateurs ont pu découvrir (ou redécouvrir), ont été mises en scène par les deux récitants, Ivan Toulouse et Anne Gouraud,
par ailleurs s’attachant aux croquis ou s’activant à la contrebasse.En escortant leurs narrations tout au long de la représentation,
les dessins exécutés prestement et l’accompagnement à la contrebasse, dont les sons lugubres (Les Animaux malades de la peste),
enjoués (Le petit Poisson et le Pêcheur) ou mélancoliques d’une chanson kabyle interprétée entre deux récits, ont donné encore plus
de relief et de puissance aux textes.Et cela, sans se départir de l’idée que certaines fables auraient pu tout aussi bien être écrites
aujourd’hui, tant elles collent à l’actualité !A la fin du divertissement, Ivan Toulouse et Anne Gouraud, très applaudis, offrirent
une petite « rallonge » qui ne sortait pas du domaine des animaux, en déclamant l’oeuvre de Georges Brassens « Le Gorille ».
Se partageant alternativement les couplets, Ivan Toulouse et Anne Gouraud donnèrent au poème du chanteur sétois un éclat et une
intensité que les spectateurs, conquis, n’ont pas manqué de saluer chaleureusement.      
                                         

DSCN5344 DSCN5346

DSCN5358 DSCN5369