Actualité

 


L’aide informatique de La Bourbon’Net

La Bourbon’Net, bus itinérant du conseil départemental consacré au numérique, a stationné quelques heures sur la commune. Opérationnel depuis octobre dernier, ce bus a pour but de visiter toutes les communes du département à la rencontre des habitants qui souhaitent s’initier, se perfectionner, recueillir des renseignements sur l’informatique ou tout simplement être conseillés pour leurs démarches, souvent compliquées, sur la toile. Franck et Séverine, les responsables du bus aident ainsi les personnes qui se présentent, qu’elles n’aient pas internet, une mauvaise connexion, ou encore une maîtrise approximative de l’outil informatique. Des tablettes sont également sur place, ainsi qu’une imprimante 3D de démonstration. Et au sortir du bus, les marignyssois qui étaient venus questionner les informaticiens, semblaient être très satisfaits de leur entrevue, et aussi de l’excellent accueil qu’ils avaient reçu.

DSCN4449

Les généalogistes du centre social l'Escale à la salle des fêtes

Délocalisée à la salle des fêtes de Marigny, la réunion des deux groupes du centre social de Souvigny l’Escale qui travaillent ordinairement de façon séparée sur la généalogie, a permis aux participants, sous la conduite du président Michel Fayolle, de découvrir la richesse des archives notariales.

En préambule, Robert Eraud a présenté l’historique d’une locaterie de Marigny située aux Rouches, à travers ses divers propriétaires. Le passionné de généalogie, pour mener à bien ses investigations, doit cumuler beaucoup de qualités, notamment la curiosité, la passion ou la ténacité, probablement la plus indispensable. Et la récompense de ses efforts débouche non seulement sur la découverte de l’identité de ses ancêtres, mais lui permet aussi d’avoir un aperçu (limité) de leurs vies, de leurs logis, de leurs métiers et même un peu de leurs physiques. Il n’y a pas si longtemps, il fallait obligatoirement une bonne dose d’un courage à toute épreuve, avaler des kilomètres et des kilomètres de voitures, et se rendre en diverses mairies, archives départementales ou offices notariaux pour dénicher les renseignements recherchés. Actuellement, même si les déplacements sont encore souvent de rigueur car tout n’est pas totalement numérisé, il suffit de cliquer (de très nombreuses fois quand même) sur internet pour atteindre son but, ou presque. On peut donc accéder, quand ils sont en ligne et sans trop de difficultés, aux états-civils, registres paroissiaux (qui faisaient office d’état-civil jusqu’à la révolution), registres matricules militaires (qui donnent une idée du physique), actes notariés, et remonter le temps jusqu’aux années 1700, et même avec un peu (ou beaucoup) de chance jusqu’à l’époque de la bataille de Marignan !

Lancé en 2013 avec seulement 6 ou 7 personnes, le groupe « Génalogie » de l’Escale compte aujourd’hui une trentaine de fidèles qui se réunissent chaque lundi. Lors de cette réunion plénière où la quasi-totalité des « généalogistes » étaient présents, ils ont découverts, à l’aide d’exemples concrets présentés par Michel Fayolle, la mine d’or que sont les archives notariales, par le biais desquelles on peut véritablement entrer dans la vie intime de nos aïeux. On y trouve ainsi pêle-mêle diverses rubriques, licitation (vente aux enchères), compte de tutelle, mainlevée, transport (transfert de prêt), affectation hypothécaire, rectification, ventes, donation, baux, contrat de mariage, testament, inventaire après décès, etc …

Seule contrainte, on ne peut accéder qu’aux archives datant de plus 75 ans telles actes de naissance, de mariage, notariés, judiciaires, alors que les actes de décès sont consultables immédiatement.

 

La salle des fêtes une nouvelle fois magnifiquement décorée pour Noël !

Comme chaque année, Marc Douet fait de son mieux, et il y parvient magnifiquement, pour la décoration de la salle des fêtes qui doit être, sans aucun doute, une des plus belles à des kilomètres à la ronde ! Et c’est donc un vrai plaisir d’avoir de telles parures pour tous ceux qui fréquentent cette salle.

                       DSCN4388 site          DSCN4387 site

                       DSCN4386 site          

Le comité des fêtes a fait le point

C’est en présence de Philippe Prugneau, maire, et de la quasi-totalité (à un élément près) de ses membres que s’est tenue l’assemblée générale du comité des fêtes. Le président Philippe Aubenas a tout d’abord fait un retour sur les activités de 2019, et si certaines manifestations ont été plus réussies que d’autres, le bilan est globalement satisfaisant. Didier Régnault, trésorier, a ensuite fait de point de la situation financière et le résultat de l’exercice 2019 étant à l’équilibre confirme la bonne santé pécunière du comité. Pour raisons personnelles, plusieurs membres de l’association ont décidé de cesser leur collaboration laissant l’effectif à seulement 14 personnes. De ce fait, le bureau, lors de l’élection qui a suivi, a été légèrement modifié. Toutes les manifestations de 2019 sont reconduites en 2020 (soirée théâtrale le samedi 21 mars, marche de l’omelette le samedi 2 mai et la soirée complétant la fête au village de l’après-midi le samedi 20 juin, pour les activités dont la date est fixée) avec en plus une exposition inédite en avril ou mai sur « La flore fossile et sa préhistoire bourbonnaise ».

Le nouveau bureau : Président d’honneur, Philippe Prugneau, maire ; président, Philippe Aubenas ; vice-président, Jean-Christophe Deceuninck ; Trésorier, Didier Régnault ; trésorier-adjoint, Jean-Claude Diat ; secrétaire, Carole Didier ; secrétaire adjointe, Nuccia Fribault.

DSCN4404 site

Coup de chapeau aux maisons et fermes les mieux fleuries

Les marignyssois offrant au public les maisons et fermes les mieux fleuries du village ont reçu des bons d’achat de fleurs, offerts conjointement par la municipalité et Thierry Lurat, horticulteur à Chemilly, en juste récompense de leurs efforts pour l’embellissement de la bourgade dans laquelle ils vivent. Et le mérite des jardiniers amateurs qui se sont attachés à agrémenter leur demeure n’a pas été moindre, eu égard aux conditions climatiques difficiles avec une interminable période de sécheresse.

Concernant les maisons fleuries, Martine et Jean-Luc Bellien, demeurant au lieudit « Les Taillis », ont survolé le concours avec une multitude de jardinières, pots ou massifs plus variés et colorés les uns que les autres, sublimés par un mini jardin japonais du meilleur effet. Derrière eux, on retrouve, avec aussi de très belles réalisations, les fidèles du fleurissement que sont Nathalie Brunet et Franck Souverain, Marie-Jo et Luc Fillère et Martine et Alain Hamel. De leur côté, avec un cinquième triomphe d’affilé pour les fermes fleuries, Sylvie et Foulques de Barmon dament le pion à Jean-Claude Diat, Simone et Jean-Paul Couturier, et Perrine et Emmanuel Bréchignac. Enfin la municipalité a tenu à saluer les efforts louables d’une dizaine de couples qui, eux aussi, ont fait de leur mieux pour donner encore plus de pertinence aux panneaux d’entrée du bourg « Marigny Village Fleuri »

 DSCN4431