Actualité

 


Les généalogistes du centre social l'Escale à la salle des fêtes

Délocalisée à la salle des fêtes de Marigny, la réunion des deux groupes du centre social de Souvigny l’Escale qui travaillent ordinairement de façon séparée sur la généalogie, a permis aux participants, sous la conduite du président Michel Fayolle, de découvrir la richesse des archives notariales.

En préambule, Robert Eraud a présenté l’historique d’une locaterie de Marigny située aux Rouches, à travers ses divers propriétaires. Le passionné de généalogie, pour mener à bien ses investigations, doit cumuler beaucoup de qualités, notamment la curiosité, la passion ou la ténacité, probablement la plus indispensable. Et la récompense de ses efforts débouche non seulement sur la découverte de l’identité de ses ancêtres, mais lui permet aussi d’avoir un aperçu (limité) de leurs vies, de leurs logis, de leurs métiers et même un peu de leurs physiques. Il n’y a pas si longtemps, il fallait obligatoirement une bonne dose d’un courage à toute épreuve, avaler des kilomètres et des kilomètres de voitures, et se rendre en diverses mairies, archives départementales ou offices notariaux pour dénicher les renseignements recherchés. Actuellement, même si les déplacements sont encore souvent de rigueur car tout n’est pas totalement numérisé, il suffit de cliquer (de très nombreuses fois quand même) sur internet pour atteindre son but, ou presque. On peut donc accéder, quand ils sont en ligne et sans trop de difficultés, aux états-civils, registres paroissiaux (qui faisaient office d’état-civil jusqu’à la révolution), registres matricules militaires (qui donnent une idée du physique), actes notariés, et remonter le temps jusqu’aux années 1700, et même avec un peu (ou beaucoup) de chance jusqu’à l’époque de la bataille de Marignan !

Lancé en 2013 avec seulement 6 ou 7 personnes, le groupe « Génalogie » de l’Escale compte aujourd’hui une trentaine de fidèles qui se réunissent chaque lundi. Lors de cette réunion plénière où la quasi-totalité des « généalogistes » étaient présents, ils ont découverts, à l’aide d’exemples concrets présentés par Michel Fayolle, la mine d’or que sont les archives notariales, par le biais desquelles on peut véritablement entrer dans la vie intime de nos aïeux. On y trouve ainsi pêle-mêle diverses rubriques, licitation (vente aux enchères), compte de tutelle, mainlevée, transport (transfert de prêt), affectation hypothécaire, rectification, ventes, donation, baux, contrat de mariage, testament, inventaire après décès, etc …

Seule contrainte, on ne peut accéder qu’aux archives datant de plus 75 ans telles actes de naissance, de mariage, notariés, judiciaires, alors que les actes de décès sont consultables immédiatement.

 

Le comité des fêtes a fait le point

C’est en présence de Philippe Prugneau, maire, et de la quasi-totalité (à un élément près) de ses membres que s’est tenue l’assemblée générale du comité des fêtes. Le président Philippe Aubenas a tout d’abord fait un retour sur les activités de 2019, et si certaines manifestations ont été plus réussies que d’autres, le bilan est globalement satisfaisant. Didier Régnault, trésorier, a ensuite fait de point de la situation financière et le résultat de l’exercice 2019 étant à l’équilibre confirme la bonne santé pécunière du comité. Pour raisons personnelles, plusieurs membres de l’association ont décidé de cesser leur collaboration laissant l’effectif à seulement 14 personnes. De ce fait, le bureau, lors de l’élection qui a suivi, a été légèrement modifié. Toutes les manifestations de 2019 sont reconduites en 2020 (soirée théâtrale le samedi 21 mars, marche de l’omelette le samedi 2 mai et la soirée complétant la fête au village de l’après-midi le samedi 20 juin, pour les activités dont la date est fixée) avec en plus une exposition inédite en avril ou mai sur « La flore fossile et sa préhistoire bourbonnaise ».

Le nouveau bureau : Président d’honneur, Philippe Prugneau, maire ; président, Philippe Aubenas ; vice-président, Jean-Christophe Deceuninck ; Trésorier, Didier Régnault ; trésorier-adjoint, Jean-Claude Diat ; secrétaire, Carole Didier ; secrétaire adjointe, Nuccia Fribault.

DSCN4404 site

Le Père Noël a comblé les enfants de la commune

Comme chaque année, le Père Noël est passé sur la commune bien avant l’heure, mais comme sur la planète de nombreux autres enfants sont à visiter, le vénérable vieillard doit anticiper !

Les petits marignyssois, et leurs heureux parents, ont répondu très nombreux à l’invitation du conseil municipal. Tout d’abord, pour les faire patienter, un spectacle leur a été proposé « Le voyage de Pom au pays du petit déjeuner ». Ce divertissement met en scène une ville qui s’inquiète bigrement car on n’y trouve plus de chocolat, une véritable horreur ! La maman de Pom ne peut donc plus préparer le petit déjeuner et le boulanger ne fait plus ses pains au chocolat, d’habitude si croustillants. Pom décide alors hardiment de s’embarquer pour l’Afrique, et là-bas, grâce à sa rencontre avec le sorcier Oublabla, Pom a pu ramener dans son pays les précieuses fèves pour fabriquer du bon chocolat ! Très ponctuel, le Père Noël s’est ensuite présenté pile-poil à l’heure à l’entrée de la salle des fêtes sous les vivas de tous. Il s’est d’abord enquis de la sagesse des diablotins, et comme ceux-ci ont tous affirmé qu’ils avaient été gentils, obéissants, et tout et tout, il a procédé à la distribution de ses (nombreux) cadeaux ! Une fois le Père Noël parti sous d’autres latitudes, toute l’assistance a profité du délicieux et copieux goûter offert par la commune.

 DSCN4255 site 2                            DSCN4264 site

DSCN4283 site

 

 

La salle des fêtes une nouvelle fois magnifiquement décorée pour Noël !

Comme chaque année, Marc Douet fait de son mieux, et il y parvient magnifiquement, pour la décoration de la salle des fêtes qui doit être, sans aucun doute, une des plus belles à des kilomètres à la ronde ! Et c’est donc un vrai plaisir d’avoir de telles parures pour tous ceux qui fréquentent cette salle.

                       DSCN4388 site          DSCN4387 site

                       DSCN4386 site          

Projets 2020 particulièrement réduits

Les marignyssois étaient un peu moins nombreux que d’habitude dans la salle des fêtes pour la traditionnelle cérémonie des vœux à la population. Le maire Philippe Prugneau, entouré de son conseil municipal, a affirmé d’emblée « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin » soucieux de privilégier et d’insister sur ce qui unit. Après un rapide tour d’horizon sur les problèmes que traversent le monde, l’Europe et la France, il revint sur les réalisations de l’année passée, travaux de voirie, entretien de la salle des fêtes et des bâtiments communaux et renouvellement des jeux pour enfants. En 2020, les ambitions seront bien modestes, avec comme seules certitudes la rénovation de la voirie et l’embellissement du village, les autres projets dans les cartons n’étant éventuellement sortis qu’au moment de l’élaboration prochaine du budget. Il signala que le prêt de 120000 € souscrit en 2005 pour la construction de la salle des fêtes sera entièrement remboursé le 25 février prochain avec l’ultime échéance de 10447 €. Il rappela naissances et décès survenus, et nouveaux arrivants sur la commune en 2019 avant de développer un long plaidoyer pour la construction du second pont routier sur l’Allier, essentiel à ses yeux pour « supporter l’accroissement du trafic et fluidifier la circulation aux heures de pointe », et pour « lutter contre l’enclavement de la rive gauche où se trouve Marigny, créant ainsi un meilleur équilibre entre les deux rives ». Pour conclure, il adressa ses vifs remerciements aux employés communaux, aux bénévoles du comité des fêtes, déplora la mise en sommeil de l’USM, salua les élus du conseil municipal pour leur implication et se félicita du fleurissement global du village le rendant particulièrement agréable.

 DSCN4414 site                           DSCN4418 site

                                                                                    DSCN4416 site 2