Actualité

 


Suite à l’arrêté préfectoral n°68/2021 concernant le couvre-feu de 18h à 6h

Les horaires de la Mairie changent :

  • lundi 14h -17h45
  • mardi 9h -11h30 / 14h -17h45
  • jeudi 9h -11h30 / 14h -17h45
  • vendredi 14h -17h45

influenza 1

« Les Jeudis de l’architecture » à Charnes

L’ancien et superbe grenier à grains du château de Charnes avait fait le plein, dans le respect des gestes barrières, pour la conférence de Marc Poligny sur le thème « Gentilhomme fermier, le château et son domaine », organisée par le service Patrimoine de Moulins Communauté, dans le cadre des conférences périodiques « Les Jeudis de l’architecture ». Avant de s’appuyer sur Charnes pour le début de son exposé, le conférencier s’est tout d’abord attaché à définir le mot château, « bâtiment cossu centralisateur à vocation autarcique » semblant plus adapté selon lui que toutes les autres affirmations. Il fit ensuite une description exhaustive, agrémentée par la projection de nombreuses diapositives, de tous les bâtiments constituant Charnes lui-même et les autres lieudit (Les Gillets, Montgazon, etc), qui font parties intégrantes du domaine. Il expliqua aussi le fonctionnement de ce château du début du XVIIè siècle, depuis son origine, bâti sur un domaine de 200 hectares, n’ayant que peu de forêt et donc axé uniquement sur la culture et l’élevage, en fermage ou métayage. Pour comparaison, Marc Poligny cita divers châteaux du même type que Charnes, tels le Plaix à Meaulnes, Contresol au Donjon, Valtan à Liernolles ou la Grillière à Monétay, montrant des documents d’époque, tels plans, dessins ou cartes postales. Glissant ci ou là quelques touches d’humour, il consacra la fin de son intervention aux traités d’agronomie et leur mise en pratique, en remontant jusqu’au moyen-âge. Le plus emblématique est celui que l’on doit à l’Italien Pierre de Crescent au début du XIVè siècle, le Rustican, calendrier des mois qui indique à quelle période on doit semer, récolter, battre le grain, ou tuer les cochons. 150 ans après et toujours d’actualité, l’ouvrage fut mis sous presse peu après l’invention de l’imprimerie et diffusé dans toute l’Europe occidentale ! Marc Poligny termina sa narration en évoquant les traités sur l’élevage ou sur les constructions rurales, sorte de bibliothèque du cultivateur, qui se multipliaient au XIXè siècle.

DSCN4915 2   DSCN4918 2  DSCN4906 2    DSCN4909 2

        

Les conditions sanitaires ont amené le CCAS à annuler le repas des anciens qui était prévu le 18 octobre, mais les aînés de la commune âgés de plus de 65 ans n'ont pas été oubliés pour autant et ont reçu ou recevront bientôt tous un colis de Noël.

Les membres du CCAS ont eu ou auront donc le plaisir d'aller remettre aux 54 heureux bénéficiaires leurs étrennes, présentation composée de divers produits locaux.

Et c'est ainsi que la doyenne de la commune Anna Déchet, 90 ans, a vu arriver non seulement Morgane Loquet-Wirth, chargée de lui remettre son colis, mais également Philippe Prugneau, maire de Marigny, qui a tenu à être présent à cette occasion.

 

5116376

Dans ses vœux à la population par le biais du bulletin municipal (comme quasiment partout, la cérémonie des vœux à la salle des fêtes a été annulée), le maire Philippe Prugneau a évoqué, entre autres sujets, les projets de la commune pour 2021. Et ceux-ci devraient ressembler aux réalisations de 2020, donc d’une importance relative. Comme tous les ans, l’entretien des voies communales sera effectué en fonction des besoins, mais aussi du budget, ce qui permet au final à la commune d’avoir un réseau dans un état toujours satisfaisant et à peu de choses près, homogène. Deux nouveautés vont concentrer les investissements de l’année, la rénovation de la salle des fêtes dont la dernière échéance du prêt a été honorée en février 2020, et l’adressage de la commune en vue du prochain déploiement de la fibre optique sur le territoire communal. Inaugurée le 6 juin 2006, la salle des fêtes, si elle fait l’unanimité des utilisateurs, d’une part en raison de son volume assez réduit qui permet aux groupes peu nombreux de ne pas se sentir « perdus » dans son espace, et d’autre part en raison de sa conception très fonctionnelle, a quand même besoin de subir rafraichissement et améliorations. Prochainement, le conseil municipal devrait se saisir de cette question, et lancer le processus. Second point important, l’adressage devenu nécessaire par l’arrivée de la fibre optique à proximité du bourg de Marigny cette année avant son déploiement par la suite. La société basée dans la Drôme Signa.Concept a été chargée des travaux de la normalisation de l’adressage de l’ensemble de la commune et de la géolocalisation des toutes les habitations. Sa mission est très avancée et devrait être validée par la commune courant 2021. La signalétique (panneaux et numéros) pourra alors être mise en place, complétant ainsi celle existante. Cet adressage exhaustif, d’intérêt primordial, facilitera les interventions des organismes de secours, le développement des services à distance (télé-assistance, télé-médecine, etc …), la livraison des colis ou l’émergence de nouveaux projets de territoire.

                                                                                         

 DSCF8531